Forum Enfants Forum Enseignants
  FORUM Ecole-éducation
  Pédagogie

  décloisonnement, échange de service

 

   liste des connectés   Lancer une recherche   S'inscrire  S'identifier   Répondre à cette discussion  Créer un nouveau message
 

14 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

décloisonnement, échange de service

n°107
Profil sup​primé
Posté le 30-05-2007 à 14:27:24  answer
 

Bonjour,
 
Je prépare le CRPE, et j'aurais aimé que quelqu'un puisse me donner une définition claire (je m'y perds un peu!) de "décloisonnement" et "échange de services". Merci!

(Publicité)
n°117
tisuisse
On ne peut pas transmettre ce que l'on ne sait pas
Posté le 05-07-2007 à 09:26:24  profilanswer
 

Le décloisonnement va de pair avec l'échange de service. Ce système s'adresse aux écoles primaires. Il peut être utile et efficace au cycle 3 (CE2 - CM1 - CM2).  
 
Voilà comment ça fonctionne :
Un enseignant plus féru de sciences, fait les sciences dans sa classe, cela est normal, mais il quitte sa classe pour aller dans une autre faire également des sciences pendant que l'enseignant de cette autre classe, lui, moins calé en sciences, vient dans la classe du 1er pour faire de l'anglais par exemple.
 
En fait, ce sont des échanges de compétences qui permettent aux élèves, en particulier les CM2, de s'habituer au changement de profs comme au collège mais la seule différence est que, en primaire, ce sont les profs qui changent de classe, pas les élèves.
 
Pour ma part, je n'ai jamais pratiqué ces échanges de service car, nanti d'une formation solide et très pluridisciplinaire, aucune matière (sauf l'anglais fait par une prof. externe à l'école) échappait à mes compétences. Mais cela peut être très enrichissant pour les élèves. Le décloisonnement et l'échange de service, s'ils sont vivement conseillés par la hiérarchie, ne sont pas obligatoires. C'est au bon vouloir des uns et des autres.
Est-ce que cela vous convient ?


---------------
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur.
n°187
akadine
Invité
Posté le 29-10-2007 à 17:00:56  answer
 

:pfff: je ne suis pas d'accord avec tisuisse! L'échange de service est bien un échange de compétences comme tisuisse l'a décrit! En revanche le décloisonnement permet d'enlever de façon symbolique les cloison de plusieurs classes et de reconstitiuer de nouveaux groupes! Par exemple, c'est quand 2 enseignants l'un de GS et l'autre de CP mélange leurs 2 classes et en mélangeant leurs élèves reforment 4 groupes et proposent un ateliers BCD, un autre informatique, ou encore arts visuels, production d'écrits, jeux mathématiques... etc tout cela en chargeant une ATSEM, une AE, des parents d'élèves de s'occuper d'un groupe! C'est ça le décloisonnement!

n°188
tisuisse
On ne peut pas transmettre ce que l'on ne sait pas
Posté le 30-10-2007 à 23:19:00  profilanswer
 

Bonjour lilou,
 
Je suis d'accord avec vous sur votre définition du décloisonnement mais c'est celle des pédagogos de salon, pas la mienne car j'ai toujours été contre ce type de décloisonnement. En effet, à force de vouloir faire sortir nos bout de choux de leur classe pour tel ou tel motif, ces derniers, du CP au CM2 ne font pas leur programme pendant ces sorties et arrivent en 6e avec le niveau que l'on connait, niveau dénoncé par tous les rapports officiels depuis des années.
 
Dans ma province, lorsque je lis le journal régional et que je constate que telle classe est allée faire des vendanges, telle autre s'est rendue dans une maison de retraite, une 3e est allée visiter la bibliothèque, une autre a fait ceci ou cela, etc... on se demande si l'école primaire n'est pas devenue un immense centre de loisirs, un centre aéré géant où les enfants font tout sauf le programme car, pendant ces visite auxquelles il faut ajouter les temps de trajet, il n'y a ni cours de maths, ni cours de français, ni cours d'histoire, ni cours de géographie, etc. Ils apprennent quand ? Il faut ajouter, et je l'ai remarqué partout où je suis passé, les enfants ne rentrent jamais en classe à l'heure (15 minutes de retard à chaque entrée de classe, et il y en a 4 par jour, est une moyenne) et les récréations de mi-journée sont à rallonge : 1/2 heure, voire + au lieu des "15 minutes par demi-journée de travail" inscrites comme telle dans les instructions officielles de 1995 et toujours en vigueur actuellement.
 
Alors ! Qui dit mieux ?
Donc, tenons-nous en aux programmes et horaires officiels et gardons les élèves en classe à travailler. C'est leur avenir que nous leur préparons.
 


---------------
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur.
n°190
def33
Posté le 31-10-2007 à 10:39:02  profilanswer
 

Décloisonnement ne veut pas dire sortie scolaire. Il s'agit d'ouvrir 2 classes (ou plus) pour mettre en place des dispositifs d'apprentissage différents : groupes de niveaux, groupes de besoins, tutorat...

n°191
tisuisse
On ne peut pas transmettre ce que l'on ne sait pas
Posté le 31-10-2007 à 12:35:20  profilanswer
 

Système qui, à mes yeux, est totalement inutile parce que le temps est pris sur les apprentissages fondamentaux. Que chacun RESTE DANS SA CLASSE et y bosse son programme.


---------------
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur.
n°192
def33
Posté le 31-10-2007 à 14:22:40  profilanswer
 

Ce n'est pas un temps pris sur les apprentissages fondamentaux. C'est un temps consacré aux apprentissages fondamentaux. Décloisonner ou non relève du choix pédagogique, rien à voir avec le contenu.
 
Après, à chaque enseignant de choisir les démarches qui lui conviennent ou qui lui semblent les mieux adaptées à ses élèves...

n°193
tisuisse
On ne peut pas transmettre ce que l'on ne sait pas
Posté le 31-10-2007 à 15:54:43  profilanswer
 

Oui, mais les temps de trajet ou de changement de locaux, installation, mise en condition, etc, sont, eux, pris sur le temps de travail et ces temps, cumulés, sont loin d'être négligeables en fin d'année. J'ai enseigné assez longtemps pour me rendre compte des conséquences de ces remue-ménages car les résultats des élèves ne sont jamais améliorés par ces pseudo-activités pédagogiques annexes, bien au contraire.
 
Un exemple tout simple : l'activité piscine qui, elle, est obligatoire. Les enfants sont 30 minutes dans l'eau. Pour 30 minutes d'activité réelle, vous êtes absent 2 heures de la classe car il faut le temps de sortir de la classe, prendre le car et se rendre à la piscine, que les enfants se mettent en maillot et, après l'activité, que les enfants se sèchent, se changent, et retour en car à l'école. Total : 2 heures. Est-ce que je me trompe ? Ce qui est incontournable pour une acitivité obligatoire n'est pas du tout indispensable pour des activités non primordiales. Je le dis et le répète, les enfants sont fait pour être et rester dans leur classe, ils ont déjà assez à faire comme ça, et pour y travailler, pas pour se promener sous couvert de pseudo-activités pédagogiques.
 
Autre exemple : ma dernière année d'enseignement j'avais un CM1 (école de 18 classes en région parisienne). Je respectais les horaires à la minute près. Pas de sortie inutile à l'exception de celle de fin d'année où nous sommes allés passer une journée à Versailles : visite (guidée, s'il vous plait, et par le maître de surcroît) de la ville (eh, oui! il y a de belles choses à y voir) et du petit parc (les jardins entourant le château jusqu'au Grand Canal). Cela clôturait toute une série de cours du 3e trimestre en Histoire de France, sur les Capétiens et les Bourbons dont Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Résultats, mes 26 élèves du CM1, répartis dans les 3 CM2 par mélange avec les 2 autres CM1, se sont trouvés en tête de leur classe et ce n'est pas un hasard. Lorsque je suis retourné voir mes élèves alors qu'ils étaient au CM2, je leur demandais si tout ce passait bien, s'ils apprenaient des choses nouvelles et intéressantes. La réponse fut unanime :"On s'ennuie." J'en fus très etonné et leur demandais pourquoi ils s'ennuyaient :"Mais tout ce qu'on fait au CM2, on le sait déjà. On l'a fait avec toi l'année dernière." (sans commentaire).
 
Pas de temps mort. Dès le matin, en arrivant en classe, les élèves avaient déjà un travail prêt sur leur table. Je me suis toujours refusé à ces décloisonnements et échanges de services. J'ai suffisamment de connaissances, dans bien des domaines, pour assumer seul, ma classe.
 
Maintenant, que d'autres aient une autre façon de voir et d'organiser, pourquoi pas et je le respecte.


---------------
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur.
n°194
def33
Posté le 31-10-2007 à 17:05:31  profilanswer
 

Je pense sincérement que le fait que vos élèves de CM1 aient été en tête de classe l'année suivante provient de ce qu'ils ont eu un bon enseignant, à l'aise avec ses propres démarches pédagogiques.
Mais il existe d'autres bons enseignants, appliquant d'autres méthodes. L'important pour un instit, c'est d'être au clair et à l'aise avec ses choix pédagogiques (ce qui amène parfois à s'écarter des changeantes instructions officielles). C'est à mon sens la condition la plus nécessaire à une bonne transmission des savoirs...
Au plaisir de vous lire.

n°223
Profil sup​primé
Posté le 29-12-2007 à 10:45:58  answer
 

Les élèves ne se seraient pas "ennuyés" si seulement un conseil de cycle existait et que les enseignants discutaient entre eux pour se mettre d'accord sur les contenus d'enseignement de chacun!! L'école englobe un corps professoral qui est censé être intéractif de par ses membres et non pas cloisonné...Ceci reste mon humble avis.

n°224
tisuisse
On ne peut pas transmettre ce que l'on ne sait pas
Posté le 29-12-2007 à 19:08:38  profilanswer
 

Bien entendu, les élèves sont ravis de changer de classe. Le temps qu'ils préparent leurs affaires, qu'il se déplacent dans les couloirs (en faisant beaucoup de bruits, ce qui gène les autres classes qui travaillent) et qu'ils s'installent dans leur nouvelle classe, ils ne travaillent pas. C'EST DU TEMPS PERDU. Un prof des écoles DOIT SAVOIR TOUT FAIRE excepté l'enseignement des langues étrangères. C'est d'ailleurs sur ces bases de cette mission d'enseignement qu'il a été embauché. L'école primaire n'est pas un collège. Point barre.  
 
Si un prof des écoles ne sait pas tout enseigner du CP au CM2, français, mathématiques, histoire, géographie, sciences, dessin, musique, sports, poésies et arts plastiques, il n'a rien à faire en classe, désolé. Le conseil de cycle doit pouvoir, notemment au cycle 3 (CE2, CM1 et CM2) faire la répartition logique du programme dans les matières qui sont à enseigner sur 3 ans. Exemple - HISTOIRE
CE2 : de la préhistoire au Moyen-Age inclus,
CM1 : de la Renaissance à Louis XV inclus,
CM2 : de Louis XVI et la Révolution Française à nos jours.
 
Voilà ce à quoi devrait servir le conseil de cycle, pas à organiser les déplacements. Je le dis et le répète, les élèves de primaire doivent rester dans leur classe popur y faire le programme avec l'enseignant titulaire de cette classe (langue étrangère exceptée).


---------------
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur.
n°225
def33
Posté le 29-12-2007 à 21:01:22  profilanswer
 

Je trouve, tisuisse, que vous avez une vision très réductrice des dispositifs pédagogiques qui ne sont pas ceux que vous aviez choisis. Il existe de multiples dispositifs. Le travail en classe que vous privilégiez et le décloisonnement que j'utilise parfois en font partie. Chaque dispositif a ses avantages et ses inconvénients.
 
De mon point de vue, le décloisonnement a un énorme avantage lorsqu'il met en oeuvre d'autres adultes que les enseignants. Il permet à l'enseignant de cibler le travail avec certains élèves dans un contexte différent et privilégié. Il permet ainsi un travail plus individualisé (parfois nécessaire pour certains élèves en grande difficulté) et de lever cetains blocages liés au groupe classe, celui de la prise de parole par exemple.
 
Pour ce qui me concerne, je travaille dans un quartier sensible relevant du réseau "ambition-réussite", nom sans doute très pompeux mais qui présente tout de même l'avantage de mettre à la disposition des enseignants des assistants pédagogiques pour permettre le décloisonnement. Je suis ravi de ce travail avec mon assistante qui me permet d'avoir à ma disposition, pour régler les problèmes de mes élèves, un panel pédagogique beaucoup plus large.
 
Pour finir, je rappelle qu'il n'y a pas de pédagogie miracle et que tous les problèmes d'élèves ne nécessitent pas forcément les mêmes solutions. Ce qui est important, c'est que la démarche de l'enseignant soit claire pour ses élèves. Pour que cette démarche soit claire, il faut que l'enseignant lui-même soit à l'aise avec elle. Pour qu'il soit à l'aise, il faut qu'il l'ait choisie et qu'il effectue régulièrement un travail d'auto-évaluation.
 
Vous étiez à l'aise avec votre méthode et la réussite de vos élèves vous honore. Laissez donc les enseignants adeptes du décloisonnement (avec modération) être à l'aise avec la leur...
 
Cordialement.

n°237
caro29
Invité
Posté le 19-02-2008 à 11:02:05  answer
 

Bonjour,
 
Je vous donne une version de décloisonnement en tant que Maman.
La psychologue de l'école à mon fils a préconisé un décloisonnement afin de trouver une solution à l'ennui de mon fils en classe.
en effet, je ne vous apprends rien en vous disant que le système éducatif est perdu quand à la prise en charge des enfants "en avance,précoce", c'est comme on veut : Personne ne le sait !!!
 
Bref, mon fils est dépisté avec un QI de142
il a fallu presque 1 an pour se décider sur les décisions à prendre
 
voilà le décloisonnement pour lui!
est ce que c'est parce que sa maîtresse ne veut pas s'en préoccpée qu'il va aller dans une classe supérieure pour les matières principales  ?
 
 
les instits doivent se dire dans ces cas là "merci le décloisonnement"
 
tout est à revoir à l'école en france, on est à la ramasse   !!!!

n°259
simo432004
Posté le 28-04-2008 à 12:10:58  profilanswer
 

merci pour ce que vous faites .on apprend bcp en vous lisant.  


Message édité par simo432004 le 28-04-2008 à 12:12:48

---------------
mes respets pour tous
n°361
mclaude155
Posté le 19-03-2009 à 22:10:01  profilanswer
 

Droit de réponse d'une enseignante excédée par les écrits d'un enseignant débutant qui se dit expérimenté :
 
"Pour ma part, je n'ai jamais pratiqué ces échanges de service car, nanti d'une formation solide et très pluridisciplinaire, aucune matière (sauf l'anglais fait par une prof. externe à l'école) échappait à mes compétences."  
Si si, la négation avec aucune ... n' .... c'est pas fort pour un enseignant imbu de lui meme !
Nous sommes tous à bac+5 alors stop ! Heureusement que vous maitrisez les matières du primaire sinon comment auriez vous décroché vos diplômes ??? Reste les langues ... un mystère.
 
"j'ai toujours été contre ce type de décloisonnement" et donc contre l'info juste, donnée gratuitement et faussement parce que ça vous arrange, aux jeunes enseignants qui viennent ici chcher des infos !!! Rétention d'info, ça vous parle ? Ca frise le roi soleil ça !
 
"partout où je suis passé, les enfants ne rentrent jamais en classe à l'heure" : dans combien d'écoles êtes-vous donc passé ? on les connait les parigots ... Et chez nous, profiter de 10mn de+ de beau soleil a prouvé maintes fois le gain de temps devant le travail qui se fait plus jovialement et avec le sourire, sisi, c'est comme ça ici dans le 42. On est un peu des ruraux, mais qu'est-ce qu'on y vit bien ! Aller à l'école en 1h en passant par de petits chemins boisés, quel bonheur !
 
 
"Que chacun RESTE DANS SA CLASSE et y bosse son programme" : oui, mais certaines choses ne s'apprennent pas dans les livres : la naissance d'un veau, le mûrissement du grain de raisin, la classification des livres, les liens humains à créer avec les anciennes générations ... êtes vous un peu humain ou ...???
 
"Les enfants sont 30 minutes dans l'eau. Pour 30 minutes d'activité réelle" : qu'est ce qui vous empêche de les ramener mouillés ??? Ouh ... je plaisante. Nous on n'a pas accès à la piscine, alors on leur met des baquets d'eau quand il fait chaud ... si si, pour les mains seulement pour "faire la gassouille".
 
"Je respectais les horaires à la minute près" : êtes vous un hyper-angoissé ? On sait tous qu'avec un groupe d'enfants, il faut être souple, tout en sachant où l'on va. Et l'imprévu ? L'enfant qui vous amène une bombe volcanique ramassée avec son papa dimanche, qu'en faites vous ? Pas le temps, c'est pas dans les programmes. WOUAHOU !!!!!!! Top chrono
 
"visite (guidée, s'il vous plait, et par le maître de surcroît" ça c'était pas la peine de le préciser, on devine vos talents très vastes et élargis.
 
"Pas de temps mort. Dès le matin, en arrivant en classe, les élèves avaient déjà un travail prêt sur leur table" comme partout en France, mon cher monsieur. C'est de la responsablité des enseignants que de préparer le travail aux élèves, quelque soit le niveau d'enseignement.
 
"Les élèves ne se seraient pas "ennuyés" si seulement un conseil de cycle existait et que les enseignants discutaient entre eux pour se mettre d'accord sur les contenus d'enseignement de chacun!!" je suis bien OK avec ça, et vous avez votre part de responsabilité à ne pas vous être concerté avec vos collègues AVANT le début d'année.
 
"Le temps qu'ils préparent leurs affaires, qu'il se déplacent dans les couloirs (en faisant beaucoup de bruits" : vous faiblissez dans le maintien de l'ordre et de la discipline ! N'est-ce pas de l'éducation civique que de respecter le silencepour ceux qui travaillent ? Vous avez raté qqchose.
 
"Un prof des écoles DOIT SAVOIR TOUT FAIRE excepté l'enseignement des langues étrangères." J'espère qu'en 2009 vous avez réactualisé votre écrit, car là vous présentez d'énormes lacunes pour un enseignant de CyIII.
 
"les élèves de primaire doivent rester dans leur classe pour y faire le programme avec l'enseignant titulaire de cette classe (langue étrangère exceptée). " pourquoi exceptée ???
parce que vous ne la maitrisez pas ?
 
 
EN RESUME
l'échange de service c'est je me charge d'une matière que je maitrise + qu'un autre collègue ou que j'affectionne particulièrement (oui, on peut se faire plaisir comme ça, et ça ne prévaut en rien sur le temps d'installation, suffit de changer à la récré); on peut ne pas apprécier d'encadrer un atelier peinture en PS en octobre et préférer la grammaire en CM1.
 
le décloisonnement c'est le mélange de 2 ou plusieurs classes pour des activités COMPRISES dans les programmes. Nous avons décloisonné il y a 4ans avec PS à CM2 200 élèves en projets sciences, 1h15 / semaine. Ca rappelle les classes uniques dans lesquelles les grands prennent en charge les petits, leur expliquent des choses avec leurs mots, s'efforçant ainsi de reformuler ce qu'ils ont compris, de répondre aux questions avec leurs moyens, de questionner à leur tour les adultes pour vérifier ou faire avancer le chmilblik.
 
Vous avez raison d'écrire qu'on ne transmet bien que ce que l'on maitrise. Mais il faut rester humble, souple et à l'écoute.  
 
J'espère que vous êtes plus cool qu'à l'époque de ces écrits. Vous avez pris 2ans de bouteille de plus. Je vous en prie, ne dites plus "ça n'existe pas" mais plutôt "je n'apprécie pas cela et je refuse de l'appliquer".
Un peu comme quand on dit aux enfants de ne pas dire "c'est pas bon", mais plutôt "je n'aime pas".
 
 
Je prends le risque de recevoir de vous une réponse cinglante, n'ayant pas été cool avec vous. Ou pire, pas de réponse du tout, ce qui vous cataloguerait dans le rang des vrais méprisants.
 
Félicitations tout de même pour l'excellent niveau (en toutes matières j'espère) de vos élèves.

n°362
tisuisse
On ne peut pas transmettre ce que l'on ne sait pas
Posté le 21-03-2009 à 23:02:24  profilanswer
 

Je n'ai pas changé un iota le fond de ma pensée.
Ah ! j'oubliais de dire : je n'ai pas fait d'érosion communautaire de fonds de culottes de la maternelle au professorat des écoles, j'ai bossé 30 ans dans le privé avant de devenir prof. ce qui me permettait d'avoir une autre vision des choses (surtout quand, en tant que cadre, responsable d'un service, vous recevez des CV et lettres de motivation truffés de fautes d'orthographe, que vous organisez des entretiens d'embauche pour des jeunes qui ne savent pas faire une multiplication ou une division simple, on se demande vraiment ce qu'ils ont appris, ou retenu ce qui revient au même, à l'école), vision, vous vous en doutez bien, qui n'était pas du goût de tous, sauf de celui des enfants et je préparais l'avenir des enfants, pas celui des collègues alors, de leurs avis contradictoires, je m'asseyais dessus.


---------------
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur.
n°363
mltel
Invité
Posté le 25-03-2009 à 18:35:11  answer
 

A vous entendre Tisuisse, je dirai que vous avez été une bonne enseignante pour 1/4 de vos élèves... dommage, vous avez laissé une grande partie sur le carreau. Eh oui ! Tous les enfants ne sont pas identiques : certains ne boivent pas vos paroles de la même manière, ne comprennent pas du 1er coup, ont besoin de concret, de voir, de sentir, de bouger... bref.
Je ne pense pas que beaucoup d'enfants soient "frappés" d'une motivation intrinsèque pour les apprentissages scolaires : ils le font pour quelque chose (faire plaisir au maître, aux parents...) dans le meilleur des cas ; mais pour d'autres, c'est à nous de leur donner envie et notamment grâce à des projets pédagogiques (sorties, visites, classes transplantées...). Les échanges de service et décloisonnements permettent eux aussi d'attirer l'attention d'élèves qui nous échappent (comme tout enseignant, à moi aussi ça arrive...) : du fait du changement de personne, de cadre, de lieu...
Je terminerai ainsi : "sortez de vos classes !" Nous représentons le savoir, mais pas le savoir absolu. Le savoir ne peut être inculqué par une seule et unique personne.
 
Je n'attends pas de réponse, nous en avons soupé de vos commentaires.

n°364
tisuisse
On ne peut pas transmettre ce que l'on ne sait pas
Posté le 26-03-2009 à 08:10:04  profilanswer
 

mltel a écrit :

A vous entendre Tisuisse, je dirai que vous avez été une bonne enseignante pour 1/4 de vos élèves... dommage, vous avez laissé une grande partie sur le carreau. Eh oui ! Tous les enfants ne sont pas identiques : certains ne boivent pas vos paroles de la même manière, ne comprennent pas du 1er coup, ont besoin de concret, de voir, de sentir, de bouger... bref.
Je ne pense pas que beaucoup d'enfants soient "frappés" d'une motivation intrinsèque pour les apprentissages scolaires : ils le font pour quelque chose (faire plaisir au maître, aux parents...) dans le meilleur des cas ; mais pour d'autres, c'est à nous de leur donner envie et notamment grâce à des projets pédagogiques (sorties, visites, classes transplantées...). Les échanges de service et décloisonnements permettent eux aussi d'attirer l'attention d'élèves qui nous échappent (comme tout enseignant, à moi aussi ça arrive...) : du fait du changement de personne, de cadre, de lieu...
Je terminerai ainsi : "sortez de vos classes !" Nous représentons le savoir, mais pas le savoir absolu. Le savoir ne peut être inculqué par une seule et unique personne.
 
Je n'attends pas de réponse, nous en avons soupé de vos commentaires.


 
C'est la bonne parole distillée durant des années par nos grands pontes de l'EN sur instigation des ministres de l'époque et sous contrôle des la hiérarchie. Bof, sans vraiment aucun intérêt.


---------------
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur.
n°365
mclaude155
Posté le 26-03-2009 à 12:44:45  profilanswer
 


"Je terminerai ainsi : "sortez de vos classes !" Nous représentons le savoir, mais pas le savoir absolu. Le savoir ne peut être inculqué par une seule et unique personne."
 
Je suis bien d'accord avec vous. Le savoir absolu revient à ce que je disais à propos du roi soleil !!! Et il y a encore des rois soleil parmi nous ... Laissons-les croire qu'ils peuvent régenter le monde. Passer du privé à l'enseignement en se disant que-je-vais-tout-remettre-à-niveau, c'est génial, mais quand c'est fait tout seul dans son coin, ça donne une impression bizarre.
 
Bref, je crois que cet enseignant ne mérite pas que l'on s'attarde sur son cas puisqu'il n'enseigne plus. Donc exit, comme vous l'écriviez :  
"Je n'attends pas de réponse, nous en avons soupé de vos commentaires."
 
Cordialement à vous mltel.

n°366
tisuisse
On ne peut pas transmettre ce que l'on ne sait pas
Posté le 26-03-2009 à 23:44:16  profilanswer
 

mclaude155 a écrit :


"Je terminerai ainsi : "sortez de vos classes !" Nous représentons le savoir, mais pas le savoir absolu. Le savoir ne peut être inculqué par une seule et unique personne."
 
Je suis bien d'accord avec vous. Le savoir absolu revient à ce que je disais à propos du roi soleil !!! Et il y a encore des rois soleil parmi nous ... Laissons-les croire qu'ils peuvent régenter le monde. Passer du privé à l'enseignement en se disant que-je-vais-tout-remettre-à-niveau, c'est génial, mais quand c'est fait tout seul dans son coin, ça donne une impression bizarre.
 
Bref, je crois que cet enseignant ne mérite pas que l'on s'attarde sur son cas puisqu'il n'enseigne plus. Donc exit, comme vous l'écriviez :  
"Je n'attends pas de réponse, nous en avons soupé de vos commentaires."
 
Cordialement à vous mltel.


 
Mis à part que je ne fait que constater un état de chose qui dure depuis si longtemps, trop longtemps d'ailleurs. Une directrice d'école (18 classes de 25 à 30 élèves) me disait : l'école est devenu un vaste centre de loisirs, on y fait de tout, on y sort sans arrêt pour un oui ou pour un non, mais en maths ou en français, le niveau n'est pas là à l'entrée en 6e.  
 
Les études du ministère (tests d'entrée en 6e) montrent que 40 % des élèves arrivant en 6e ne lisent pas correctement ou couramment, ou ne comprennent pas ce qu'ils lisent, ils ne savent pas non plus écrire des phrases simples sans faire 1 faute à chaque mot, ils ne savent pas faire une opération simple sans calculette. Par contre, organiser des journées entières sur un stade, faire des vendanges (travail au noir puisque pas payé et travail fait par des enfants ce qui est interdit par le code du travail), aller nettoyer les bords des cours d'eau (ce qui est du ressort des communes ou des voies navigables de France), allez rendre une visite aux maisons de retraite (rôle des parents), et j'en passe des multiples, tous plus ou moins farfelus, d'autant que 90 % de ces sorties n'ont acune suite pédagogique, aucun rapport avec le programme et je ne parle pas des récréations à rallonge (1/2 h à 3/4 h matin et soir), des élèves qui, au lieu de rentrer en classe à 8 h 30 et à 13 h 30 continuent à jouer dans la cour 15 à 20 minutes après l'heure normale d'entrée en classe. Et nos instits, nos profs des écoles, se plaignent de programme surchargé !!!!!!!!!!!  
 
Ce n'est pas pure invention de ma part, c'est du vécu.


---------------
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur.
n°367
Profil sup​primé
Posté le 28-03-2009 à 14:42:02  answer
 

Mouai... Quel beau merdier quand même !  
 
Je travail dans une petite école fort charmante près de chez moi.  
Les professeurs y sont actifs, pédagogues, savent animer leur classe
et donner a leurs enfants le gout d'apprendre, le sens de la curiausité !
L'un d'eux par exemple a ce que j'appel la main verte... Vous verriez sa classe !
Des végétaux partout ! c'est génial ! Une autre a la chance d'avoir une expérience  
théatrale, elle prend sur elle de créer un spectacle d'ici la fin de l'année avec sa classe,
nous invitant tous au passage (joli !)... Et j'en passe...  
 
Toutes ces activités de "centres de loisirs" comme vous dites ont a mon sens une grande utilité ! si tant est qu'elle sont utilisés correctement par un esprit non étriqué... Travailler le français autour d'une pièce de théâtre a monter d'ici la fin de l'année ça motive ! Savoir qu'une fois par semaine ils vont pouvoir se défouler autour d'un tournois sportif quelconque ça motive ! Être suivis par, non pas un seul prof, dieux des dieux dictateur, mais par tous car tous s'impliquent dans la vie de l'enfant, ça motive !  
 
 S'il est un choc pour vous de constater qu'un enfant de 6 em n'a pas le niveau scolaire qu'il devrait, moi il me choc VRAIMENT de constater qu'aucun d'entre eux ne sait traverser la route seul, dire merci ou ranger ses affaires....  
 
Moi je vous pose la question : Découvrir le monde qui nous entour a plus de valeur a vos yeux que d'être capable de remplir une grande "feuille grands carreaux" d'une dictée sans l'ombre d'une faute ? Savoir être autonome a plus de sens que la division ?  L'école de la vie est moins importante que votre formatage incessant ?  
 
On ne demande pas aux professeurs de mouler les enfants selon leur façon de penser ni leur vécu... On ne demande pas aux enseignants de modeler leur métier a la convenance de quelques fous aigris par les expériences ratés de leurs existence...  
 
On vous demande juste de vous mètre a leurs place....

n°373
Pestalozzi
Invité
Posté le 05-05-2009 à 22:32:08  answer
 

:pt1cable:  
Je crois êver avec ce petit suisse .... Mais je rêve ?????
Vous sortez de la haute école des cadres d'entreprises .... Oh que oui c'est bien d'avir fait autre chose que de l'école avant d'enseigner ... Je me permets toutefois de vous dire qu'en tant que Prof des écoles vous gérez de l'humaine, de l'enfance et non des stats ou de la productivité .. A croire que vos cours de management sont trop lointain ... mais le peu de ressources humaines qu'ils vous restait se sont éparpillés au passage du concours pluridsciplinaire.
 
Faite une licence en psychologie ou sciences de l'Education et revenez nous voir d'ici 3 ans ...  
Maîtrre frontal par excellence ...  
 
Le petit suisse a passé sa date limite de consommation ... désolée pour la blague !  :heink:  
 
PS : allez enseigner en SEGPA .... vous aurez pas às écher les élèves, ils vous sécherons avant que vous leur demandiez ...car eux non plus ne perdent pas de temps !!!

n°374
Pestalozzi
Invité
Posté le 05-05-2009 à 22:36:28  answer
 

:pt1cable:  
Je crois rêver avec ce petit suisse .... Mais je rêve ?????
Vous sortez de la Haute Ecole des Cadres d'entreprises ....  
Oh que oui c'est bien d'avoir fait autre chose que de l'école avant d'enseigner ...  
Je me permets toutefois de vous dire qu'en tant que Prof des écoles vous gérez de l'humain, de l'enfance et non des stats ou de la productivité ...
A croire que vos cours de management sont trop lointains ... mais le peu de ressources humaines qu'il vous restait se sont éparpillées au passage du concours pluridsciplinaire.
 
Faites une licence en psychologie ou sciences de l'Education et revenez nous voir d'ici 3 ans ...  
Maîtrre frontal par excellence ...  
 
Le petit suisse a passé sa date limite de consommation ... désolée pour la blague !  :heink:  
 
PS : allez enseigner en SEGPA .... vous n'aurez pas à sécher les élèves, ils vous sécherons avant que vous leur demandiez ...car eux non plus ne perdent pas de temps !!!

n°375
clo
Invité
Posté le 18-05-2009 à 15:30:59  answer
 

je dois avouer que lire de tels propos me choquent! Un professeur n'est-il pas censé avoir une certaine ouverture d'esprit!?
J'ai l'impression, lorsque vous nous parlez de votre façon de faire, d'entendre à nouveau le récit de mon père lorsqu'il était aux enfants de troupe!!  
Je me demande comment une personne, imbue de sa personne comme vous l'êtes, peut réellement donner et enseigner à ses élèves!
Ce n'est pas parce que l'on n'affectionne pas une méthode qu'il faut la dénigrer! Et savoir ( car ça pour le coup on l'a bien compris) que VOUS vous maitrisez toutes les matières nous fait une belle jambe!
On vous a juste posé une question sur le décloisonnement, ce mur de correspondances ne sert pas à faire étalage de votre soi-disant maitrise parfaite de tout EXCEPTE les langues étrangères bien sur!!

n°379
Profil sup​primé
Posté le 27-05-2009 à 20:39:56  answer
 

Je suis encore qu'un jeune PE1 sûrement bien naïf aux yeux de certains. Je cherchais une réponse claire à ce sujet. Je suis ravi car je comprends bien mieux les enjeux de tels dispositifs péda. Merci donc. Par ailleurs je suis choqué par cette longue conversation! Une certaine personne semble n'être aucunement ouverte et restera sur ses positions j'en suis certain! Je ne doute pas du tout de ses compétences et j'ai beaucoup de respect pour son argumentaire mais il me semble qu'être ouvert est une qualité requise pour être enseignant : encore une fois ce n'est que mon humble avis! Bref , en tant que débutant, je n'ai pas l'ambition de tout savoir ni d'avoir ce côté ellitiste! Je pense que ce métier est aussi un métier pour lequel il faut savoir douter et pour lequel nous apprendrons toute notre vie!  
 
Sur ces bonnes paroles, je dois retourner à mes bouquins!! Les oraux approchent!! Eh oui je ne suis même pas un PE2 mais un peu de fraîcheur et de dynamisme ne pourront pas faire de mal!!
 
Cordialement et merci encore pour toutes ces précisions
 
Un humble PE1

n°383
saida
Invité
Posté le 12-06-2009 à 18:22:28  answer
 

Tisuisse veut enseigner comme au Moyen Age, or les enfants ont (heureusement) d'autres moyens d'expression maintenant. On pourrait réfléchir à comment enseigner différement au lieu de rester rivés à la sacro sainte méthode traditionnelle? ou doit on suivre le programme du gouvernement ? ce serait dommage avec tous les efforts des Freinet Montessori et consorts...

n°398
de passage
Invité
Posté le 14-10-2009 à 14:38:03  answer
 

Petit suisse manque cruellement d' expérience ...Il a trop été cadre, il s' est encadré!
Petit suisse n' est pas instituteur mais prof de fac...Il a un programme chronométré dans la tête...Il ne s' occupe pas d' une classe, il compte.
Petit suisse n' aime pas les autres...Il ne discute pas, n' échange pas...C'est un solitaire...
Petit suisse a peur des sorties, des récrés...Il lui faut des murs.....
Petit suisse aime gagner, être le meilleur...Petit suisse adore les évaluations !
Petit suisse fait peur....
Ouf il est parti.

n°399
tisuisse
On ne peut pas transmettre ce que l'on ne sait pas
Posté le 15-10-2009 à 08:58:52  profilanswer
 

de passage a écrit :

Petit suisse manque cruellement d' expérience ...Il a trop été cadre, il s' est encadré!
Petit suisse n' est pas instituteur mais prof de fac...Il a un programme chronométré dans la tête...Il ne s' occupe pas d' une classe, il compte.
Petit suisse n' aime pas les autres...Il ne discute pas, n' échange pas...C'est un solitaire...
Petit suisse a peur des sorties, des récrés...Il lui faut des murs.....
Petit suisse aime gagner, être le meilleur...Petit suisse adore les évaluations !
Petit suisse fait peur....
Ouf il est parti.


 
Mais non, Tisuisse est toujours là et il lit les messages, d'ailleurs, sur d'autres sujet de ce forum, il répond de temps en temps. M'enfin, il y en a qui aiment déterrer les topic et faire de l'archéologie forumesque.


Message édité par tisuisse le 15-10-2009 à 09:02:41

---------------
L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur.
n°463
Miroirecol
Invité
Posté le 02-03-2011 à 01:09:48  answer
 

Ti Suisse...Le formatage relève d'un autre temps..Former des enfants à acquérir des savoirs c'est faire en sorte qu'il soit maître de leur propre apprentissage pour faire d'eux non pas des consommateurs mais des acteurs plus tard, ainsi développer leur esprit critique qui de nos jours manquent cruellement à nos jeunes...Je terminerai par rappeler ce vieil adage : " Mieux vaut avoir une tête bien faite qu'une tête bien pleine"..

n°470
Profil sup​primé
Posté le 05-04-2011 à 16:19:02  answer
 

Message à l'attention de Tisuisse,
 
Je suis parfaitement d'accord avec vous et je voudrais vous poser une question. Je viens de l'industrie et ne suis PE que depuis 5 ans. Les 2 premières années, on ne m'a pas demandé d'échange de service, mais depuis 3 ans c'est le cas. Or je suis comme vous, apte à tout faire et habilitée en anglais et en allemand.
Ai-je le droit de refuser cet échange de service qui ne me rend absolument pas service. Et si oui, en me basant sur quel texte?
Merci d'avance pour votre réponse


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM Ecole-éducation
  Pédagogie

  décloisonnement, échange de service

 

Sujets relatifs
Plus de sujets relatifs à : décloisonnement, échange de service